L’énergie solaire photovoltaïque : une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire

L’énergie solaire photovoltaïque : une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire

Le principe de fonctionnement de l’énergie solaire photovoltaïque 

Actuellement, l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque devient de plus en plus répandue notamment dans les lieux isolés. Par définition, c’est une énergie électrique produite essentiellement à partir du rayonnement solaire. En général, l’utilisation des panneaux solaires s’avère être un élément important mais qui induit à la consommation d’énergies, ce qui fait que l’énergie solaire photovoltaïque n’est donc pas entièrement renouvelable. Le principe de fonctionnement de cette énergie se base en fait sur des cellules dites photovoltaïques produisant du courant sous le principe de l’effet photoélectrique. Elles produisent donc ainsi du courant par le biais du rayonnement solaire, puis utilisent et répartissent ce courant continu suivant le type d’installations, soit d’une part une installation photovoltaïque connectée à un réseau de distribution d’électricité, soit d’autre part une installation photovoltaïque non connectée mais pouvant consommer directement l’électricité produite.  Il ne faut pas néanmoins oublier que la production d’énergie solaire photovoltaïque dépend pratiquement de la position du soleil. 

fonctionnement-de-lenergie-solaire-photovoltaique.jpg

Les types de modules photovoltaïques 

Quand on parle d’énergie solaire photovoltaïque, on s’intéresse curieusement aux types de modules photovoltaïques. En effet, que sont-ils ? On distingue jusqu’à présent trois modules solaires photovoltaïques bien distincts. Le premier s’agissant des modules solaires monocristallins souvent utilisés dans les espaces restreints, cette technique présente certes un meilleur rendement en m2 mais cependant présente un coût fortement élevé mettant en doute son développement. Ensuite, le second module photovoltaïque concerne les modules solaires polycristallins, apparemment ce sont les plus  utilisés car en termes de coût, ils présentent le meilleur rapport qualité-prix, possèdent également le meilleur rendement grâce à la quantité très suffisante d’énergie solaire photovoltaïque consommée, sont très durables, croire qu’ils ont une durabilité pouvant aller jusqu’à 35 ans. Enfin, le troisième module s’agit des modules solaires amorphes, caractérisés par une meilleure production d’énergie solaire photovoltaïque même à faible lumière, ce qui est encore plus rentable et plus bénéfique. Des expériences disent que ce dernier module présente un coût plus faible que les deux autres modules dont les panneaux solaires sont constitués de cellules cristallines.

module-monocristallin-de-lenergie-solaire-photovoltaique.jpg